Peut-on parler d’un tourisme éco-responsable ?

Au cours des dernières décennies, l’intérêt pour l’écotourisme s’est accru dans le monde entier.

Certains pays européens participent activement au développement du voyage responsable et génèrent en même temps un nombre croissant de touristes conscients, qui choisissent le respect de l’intégrité de l’environnement, du patrimoine historique et culturel et des traditions locales plutôt que les normes offertes par le tourisme de masse.

D’autres pays commencent à suivre cette nouvelle voie « écologique », dont l’un des pays baltes, la Lituanie.

Une tendance de plus en plus démocratisée

L’écotourisme en Lituanie est de plus en plus populaire auprès des voyageurs.

Ce pays a un fort potentiel pour devenir une destination parfaite pour les amoureux de la nature.

Le département national du tourisme fait la promotion des lieux historiques et culturels et insiste sur la nécessité de voyager de manière responsable : Préserver les ressources naturelles et culturelles, observer la nature sans interférer et utiliser des moyens de transport respectueux de l’environnement.

Ces principes d’écotourisme peuvent être facilement appliqués dans la plupart des lieux touristiques connus en Lituanie.

L’un des endroits les plus impressionnants et les plus riches en termes de biodiversité et de beauté des paysages est le parc national d’Aukstaitija.

Le parc national a été fondé en 1974 et couvre un territoire de plus de 40 574 hectares.

Le parc compte pas moins de 126 lacs, ruisseaux et petits ruisseaux, ainsi qu’une faune et une flore abondantes.

Grâce à l’organisation efficace du parc et à ses caractéristiques naturelles, il est possible de pratiquer différentes activités adaptées au tourisme écologique.

Les voyageurs peuvent profiter d’aventures aquatiques avec des canoës ou de simples bateaux à rames ou choisir parmi les nombreux parcours de santé situés dans les magnifiques forêts de pins.

À la découverte de la nature et de ses richesses

D’autre part, les amateurs d’observation de la nature sont invités à découvrir la végétation unique de l’endroit, composée d’arbres séculaires, d’énormes pins et de plantes et fleurs caractéristiques de cette région.

Une autre activité intéressante proposée par le parc est l’observation des oiseaux. Le parc abrite de nombreux oiseaux, dont la plupart sont menacés.

L’administration du parc national d’Aukstaitija encourage l’utilisation de moyens de transport respectueux de l’environnement tels que les bicyclettes, tandis que l’utilisation des voitures est interdite sur la quasi-totalité du territoire du parc.

Un autre aspect essentiel de l’écotourisme est la préservation du patrimoine historique et culturel.

Le parc national d’Aukstaitija compte de nombreux monuments historiques datant de l’âge de pierre.

Les anciens villages ethnographiques représentent toujours les traditions et les coutumes lituaniennes et sont parfaitement conservés, de même que l’architecture typique et les divers outils de travail et de la vie quotidienne.

Dans ce lieu, il est également possible d’observer des artisans au travail.

Selon les principes de l’écotourisme, il est recommandé de séjourner dans de petites pensions de famille respectueuses de l’environnement ou dans des campings spécialement aménagés plutôt que dans des hôtels classiques.

La gastronomie locale répond également aux exigences écologiques : Certains restaurants proposent un menu « zéro kilomètre », préparé avec des produits locaux typiques.

Le parc national d’Aukstaitija est désormais considéré comme l’un des plus grands représentants de l’écotourisme dans le pays et sert d’exemple pour concilier tourisme et environnement.

Non seulement les voyageurs bénéficient du développement de l’écotourisme, mais ils profitent de l’occasion pour créer un lien fort entre la nature et les êtres humains.

Il en va de même pour le pays, car l’attention accrue portée aux questions environnementales et la préservation des sites culturels sont importantes pour la croissance économique de la nation.

Il est de plus en plus nécessaire d’étudier les avantages du tourisme durable, tant à court qu’à long terme, pour la société comme pour l’individu.

Bien que la tendance à choisir des vacances « écologiques » soit en constante augmentation, du recyclage à l’utilisation de transports respectueux de l’environnement, il reste encore beaucoup à faire.

Les voyageurs et les citoyens à l’intérieur du pays doivent recevoir des informations fiables et complètes.

Un autre aspect indispensable serait la promotion des stations adhérant aux initiatives d’écotourisme.

Le dernier aspect, mais non le moindre, serait la réévaluation des solutions architecturales, en changeant ou en construisant des installations d’hébergement selon les critères écologiques actuels.

Changement climatique : la faute à l’homme !
Voici les 8 plus grands péchés écologiques en matière de nettoyage.